Le petit cloître gothique est intact, de même que le portail de l’église. Si les bâtiments qui entourent le cloître ont changé d’affectation, leurs volumes remontent à l’origine de la chartreuse.

Jacques Tribolet a ajouté la tour, et ses descendants ont construit le pavillon bernois, puis au XIX ème, l’ancienne église a été partagée en deux dans le sens horizontal pour faire en bas un pressoir et en haut une bibliothèque.

Bibliographie :
« Les Chartreux en Suisse » sous la direction de B. Andenmatten, Bâle, 2006 (Helvetia Sacra III/4).

« L’ancienne chartreuse de La Lance » B. Andenmatten et D. de Raemy  dans la Revue historique vaudoise, 2000, p. 5-74 ; disponible à La Lance.