Histoire du domaine de la Lance

La Lance fut fondée par Othon de Grandson en 1317 dans le val de la Lancy. Le ruisseau du même nom délimitait la frontière entre la seigneurie de Grandson et le comté de Neuchâtel. En même temps que la terre, les moines reçurent des droits d’usage dans le bois de Seyte, une scierie (la raisse), et des droits de pêche dans la Lancy et le lac de Neuchâtel, des droits de pâture à Concise, tout ceci leur permettant d’être probablement presque auto-suffisants.

On estime que, outre le prieur, la communauté connut des effectifs de 4 à 6 moines, et n’atteignit jamais les 13 membres habituels des chartreuses. Elle n’abrita probablement pas non plus de frères convers.

Au début du XVIème siècle, le dernier prieur Pierre de  Dompierre rencontra de graves difficultés financières. La Réforme rendait le climat tendu, et lorsque Concise choisit de devenir protestante, les religieux furent expulsés en 1538 et la chartreuse vendue à Jacques Tribolet, châtelain de Berne et Fribourg, dont la famille garda la propriété plus de 200 ans.

La maison passa ensuite entre plusieurs mains, et fut acquise en 1794 par Jacques- Louis de Pourtalès, puis en 1927 par Hugues Jéquier.